7e EDITION DES BOURSES BELGES L’ORÉAL-UNESCO FOR WOMEN IN SCIENCE

Your description

7e EDITION DES BOURSES BELGES L’ORÉAL-UNESCO FOR WOMEN IN SCIENCEL’AVENIR DE LA SCIENCE MIS a L’HONNEUR

Les femmes et la science mises à l’honneur à l’occasion des 7e bourses belges L’Oréal-UNESCO For Women in Science. Tine D’aes, Paulien Jansen et Emilie Pollenus, 3 jeunes scientifiques au talent prometteur, ont reçu chacune une bourse de 60.000 €, afin d’entamer leur thèse de doctorat. Ce soir elles sont célébrées à l’occasion d’une cérémonie officielle qui se déroule à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth de Waterloo, en présence du Professeur Ingrid Daubechies, lauréate 2019 du Prix L’Oréal-UNESCO For Women in Science 

Les bourses belges L’Oréal-UNESCO For Women in Science, attribuées sous les auspices du Fond de la Recherche Scientifique (F.R.S.-FNRS) et le Fonds voor Wetenschappelijk Onderzoek (FWO) constituent le volet national du programme L’Oréal-UNESCO For Women in Science. Créées en 2007, celles-ci récompensent – tous les deux ans – trois jeunes femmes pour l’excellence de leurs travaux, leur courage et leur engagement dans le domaine de la recherche scientifique.  

La présence des femmes dans la sphère publique, politique et économique a nettement progressé ces dernières années. Or, certaines sphères résistent encore trop à cette impérieuse nécessité. C’est notamment le cas du monde scientifique. Aujourd’hui, 29 % seulement des chercheurs sont… des chercheuses. Aussi, depuis leur création, moins de 3 % des Prix Nobel scientifiques ont été remis à des femmes.

Depuis 21 ans, la Fondation L’Oréal, en partenariat avec l’UNESCO, œuvre pour un équilibre femmes-hommes dans la science en honorant des femmes, éminentes chercheuses ou jeunes talents en devenir, par diverses récompenses. A ce jour, 107 lauréates et plus de 3200 jeunes femmes scientifiques ont bénéficié de la reconnaissance et de la valorisation apportées par le programme For Women in Science.

Ce constat désolant est encore plus tangible dans le domaine des STEM[1]. C’est pourquoi, en 2019, le programme L’Oréal-UNESCO a pris une nouvelle allure en s’ouvrant, tant à l’échelle internationale que nationale, à deux nouvelles disciplines : les sciences mathématiques et informatiques. Comme le relève Brigitte Bekaert, Directrice de la Communication Corporate de L’Oréal, « l’ouverture du programme L’Oréal-UNESCO à ces disciplines prestigieuses est indispensable. Les femmes sont rares dans ces branches, tant dans les postes à haute responsabilité qu’en début de parcours. Or, de récentes études ont montré que la qualité de la recherche souffre de l’absence des femmes. L’intelligence artificielle, par exemple, reproduit les stéréotypes sexistes au travers des algorithmes. Nous nous réjouissons dès lors de la nouvelle tournure qu’a pris notre programme ».

 

LES TALENTS 2019 DE L’ÉDITION BELGE : CELLES QUI FERONT LA SCIENCE DE DEMAIN 

Tous les 2 ans, trois lauréates sont choisies par le jury national L’Oréal-UNESCO parmi 20 candidatures présélectionnées par les fonds de recherche scientifique francophone et néerlandophone. Présidé par Christine Van Broeckhoven, lauréate 2006 du Prix L’Oréal-UNESCO, le jury belge est composé d’éminents scientifiques qui représentent les Commissions nationales de l’UNESCO, le F.R.S.-FNRS et le FWO.

Les trois jeunes lauréates de l’édition des bourses belges – Tine D’aes, Paulien Jansen et Emilie Pollenus – seront célébrées ce mercredi 20 novembre 2019 à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth de Waterloo en présence du Professeur Ingrid Daubechies, lauréate 2019 du Prix L’Oréal-UNESCO For Women in Science. Elles recevront toutes les trois une bourse de 60 000 € qui leur permettra d’entamer leur doctorat.

« Ces jeunes femmes font la fierté du corps scientifique. Leur passion et leur engouement pour les sciences font d’elles les leaders de demain, les précurseurs d’un monde où les femmes seront justement représentées. A ce jour, même si le combat est encore long, nous pouvons être extrêmement reconnaissants face à des initiatives comme le programme L’Oréal-UNESCO For Women in Science qui sont cruciales pour lutter contre la sous-représentation des femmes dans le domaine scientifique » explique Christine van Broeckhoven, présidente du jury et lauréate 2006 du Prix L’Oréal-UNESCO For Women in Science.

 

Plus d’information: voir le dossier de presse joint à ce communiqué.

Contact Presse:

Brigitte Bekaert
Director Corporate Communication, Sustainability, Philanthropy and Public Affairs
Mail: brigitte.bekaert@loreal.com