L’OREAL-UNESCO For Women in Science

Your description

Hier soir, 3 jeunes scientifiques ont été honorées par les bourses belges L’Oréal-UNESCO For Women in Science. Ces bourses d’un montant de 30.000€ par an pendant 2 ans ont été attribuées pour la 5ème fois sous les auspices du F.R.S.-FNRS et du FWO, et permettront à ces jeunes femmes prometteuses d’entamer un doctorat et de poursuivre leur recherche. Un geste d’autant plus symbolique que la Fondation L’Oréal vient de publier une étude - menée auprès de plus de 5.000 Européens - cherchant à comprendre les raisons de la sous-représentation encore criante des femmes au sein de la communauté scientifique. Celle-ci souligne l’ancrage profond de préjugés concernant les femmes dans le monde scientifique, ainsi que la sous-estimation du problème par l’opinion publique.

TROIS JEUNES FEMMES SCIENTIFIQUES RECOMPENSEES HIER SOIR PAR LES BOURSES BELGES 2015.

Les trois lauréates belges, ainsi que toutes les scientifiques récompensées depuis 18 ans par ce programme de par le monde, sont la preuve rassurante que certaines femmes n’ont pas peur de poursuivre leur carrière dans le domaine scientifique malgré les obstacles et préjugés auxquels elles peuvent faire face.

Le Jury, présidé par le Professeur Christine Van Broeckhoven, Lauréate 2006 pour l’Europe du Prix L’Oréal-UNESCO, est composé d’éminents scientifiques qui représentent les Commissions nationales de l’UNESCO, le F.R.S.-FNRS, le FWO ainsi que la Direction Scientifique de L’Oréal Belgilux. Leur choix s’est porté cette année sur ces trois jeunes femmes remarquables :

An Beckers

Doctorante dans le groupe de recherche « Neural Circuit Development & Regeneration »

Katholieke Universiteit Leuven

 An espère pouvoir comprendre les mécanisme de régénération des neurones du système nerveux central (cerveau et moëlle épinière) chez les poissons-zèbres. Elle se fixe l’objectif d’aider des patients qui ont subi des dommages cérébraux.

Noémie Deneyer

Doctorante à l’ « Institute of Life Sciences »

Université Catholique de Louvain

Noémie souhaite approfondir la connaissance du gène Hoxa2, notamment impliqué dans la formation de certains os de la face et dans le développement de la base du cerveau, afin de mieux comprendre l’embryogenèse chez l’homme.

Xenia Geeraerts

Doctorante au Laboratoire d’immunologie cellulaire

  Vrije Universiteit Brussel

Xenia étudie la régulation des macrophages associés aux tumeurs, qui sont des cellules immunitaires pouvant être pro- ou anti-tumorales. Xenia se donne comme défi de trouver de nouvelles cibles thérapeutiques (ces cellules pro-tumorales) pour lutter contre le cancer.

 

A PROPOS DES BOURSES BELGES

Les Bourses belges L’Oréal-UNESCO For Women in Science, attribuées sous les auspices du Fond de la Recherche Scientifique (F.R.S.-FNRS) et le Fonds voor Wetenschappelijk Onderzoek (FWO) constituent le volet national du programme L’Oréal-UNESCO For Women in Science. Créées en 2007, les Bourses belges récompensent – tous les deux ans – trois jeunes femmes pour l’excellence de leurs travaux, leur courage et leur engagement dans le domaine de la recherche scientifique. Les Bourses d’une valeur de 30.000 € par an pendant 2 ans permettent à ces jeunes scientifiques actives dans le domaine des Sciences du Vivant d’entamer leur Doctorat.

A PROPOS DE LA FONDATION L’ORÉAL  – Accompagner. Valoriser. Transmettre. Soutenir. Bousculer les lignes.  
Des convictions, des  valeurs clés, qui  animent jour après jour l'engagement de la Fondation L'Oréal auprès des femmes à travers le monde. Et c’est  avec la Science et la Beauté que la Fondation révèle et valorise toutes celles qu'elle accompagne au travers de missions  qui s'articulent autour de deux thématiques fortes : Pour les Femmes et la Science ;  la Beauté pour se sentir mieux et s'en sortir mieux. Avec son action For Women in Science, la Fondation suscite les vocations de jeunes étudiantes dès le lycée, encourage les chercheuses, et couronne l’excellence dans un domaine où elles devraient être encore bien plus nombreuses.  Depuis 17 ans, ce sont plus de 2250 femmes de science issues de plus de 110 pays qui ont été  distinguées et récompensées.  La Beauté pour se sentir mieux et s'en sortir mieux, ce sont  les soins prodigués pour aider les femmes touchées par les maladies, la précarité, l'isolement, à renouer avec l'estime de soi, à retrouver une  féminité malmenée. C’est aussi les aider  à se  projeter dans le futur, grâce aux programmes de formation aux métiers de la beauté.

A PROPOS DE L’UNESCO
Depuis sa création en 1945, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, les sciences et la culture (UNESCO) soutient la coopération scientifique comme un levier de développement durable et de paix entre les peuples. L’UNESCO soutient les Etats dans le développement des politiques publiques et le renforcement des capacités dans le domaine des sciences, de la technologie et de l’innovation, l’enseignement des sciences. L’UNESCO pilote également plusieurs programmes intergouvernementaux consacrés à la gestion durable de l’eau douce et des ressources océaniques et terrestres, la protection de la biodiversité et le recours à la science pour lutter contre le changement climatique et les catastrophes naturelles. Dans la poursuite de ses objectifs, l'Organisation s’attache à l'élimination de toute forme de discrimination et à la promotion de l'égalité entre hommes et femmes. 

L’OREAL-UNESCO For Women in Science

L’OREAL-UNESCO For Women in Science

L’OREAL-UNESCO For Women in Science

L’OREAL-UNESCO For Women in Science

L’OREAL-UNESCO For Women in Science

L’OREAL-UNESCO For Women in Science