Mercier 1920x800

Laurent Mercenier

Plant Director L’Oréal Libramont

L’usine exemplaire

Depuis trois ans, Laurent Mercenier dirige l’usine de Libramont spécialisée dans les produits pour cheveux. Elle a été la première usine de L’Oréal 100 % énergie verte et est devenue en 2019 une usine sèche. A la pointe de la technologie, le site fonctionne également selon de nouveaux modes de management. « La richesse humaine sur un site de près de 400 personnes qui viennent d’horizons très différents est importante. Chacun a quelque chose à apporter. Ce qui compte c’est de créer une ambition collective », estime le Plant Manager.

Belge de nationalité, Laurent Mercenier est parti vivre dès l’âge de 13 ans en France où il a effectué sa scolarité. Après une école d’ingénieur, il entame un 3e cycle dans une école de commerce à Paris. Son stage de fin d’études le mène chez L’Oréal, où il restera. Son premier poste, il le décroche dans un business unit à Rambouillet où il s’occupe des approvisionnements pour la marque Garnier. Après un passage au siège, il part pour un centre de distribution à Orléans. Pendant une dizaine d’années, il s’occupe tout d’abord du copacking pour Garnier et Maybeline et ensuite du service client. «A un moment, j’ai eu envie de découvrir le monde de l’usine », raconte Laurent Mercenier. En 2010, il intègre celle d’Orléans, spécialisée dans les produits de maquillage. Membre du comité de direction, il est responsable de la partie Supply pendant trois ans avant d’avoir la charge d’une unité de production. « Je devais piloter la production au quotidien de rouges à lèvres et de gloss. Je gérais une centaine de personnes », se souvient Laurent Mercenier. Sur les 42 usines du groupe, 16 sont situées en Europe et chacune est spécialisée par technologie : shampooing, maquillage, …

En juillet 2017, il reprend la direction de l’usine de Libramont, en province de Luxembourg. Spécialisée dans les soins pour cheveux – et essentiellement la coloration –, elle occupe près de 400 personnes. « Depuis son ouverture en 1975, on y a fabriqué beaucoup de produits différents mais au fur et à mesure le site s’est spécialisé. Nous avons aussi étendu notre marché. D’un marché local - Belgique et pays limitrophes -, nous couvrons aujourd’hui toute l’Europe. »

Outre l’exécution de la production en tant que telle, les tâches de Laurent Mercenier sont variées. Diriger une usine nécessite de s’impliquer dans la production bien sûr mais aussi gestion des bâtiments, la sécurité, la qualité, les ressources humaines, la logistique, …

Le site se veut moderne, à la pointe en matière de développement durable, de technologie et de management. « Sur les dix dernières années, nous avons enregistré une forte accélération de notre démarche environnementale, soutenue par le programme Sharing Beauty for All initié par le groupe en 2013. C’est une vraie fierté pour les équipes de travailler sur un site où l’on fait attention à la planète », conclut Laurent Mercenier.

En savoir plus ...