Format Hero pour le com-min

L'Oréal s’engage pour le recyclage de tous les emballages cosmétiques

À l’occasion de la journée mondiale du recyclage, L’Oréal France s’associe à Carrefour pour installer des boîtes de collecte Terracycle dans tous les hypermarchés français du groupe.

L’Oréal France et Carrefour, engagés de longue date dans le développement durable, s’associent aux côtés de TerraCycle, pour accélérer et encourager le recyclage des emballages cosmétiques, via le déploiement de points de collecte dans les 331 magasins Carrefour (parmi lesquels 243 hypermarchés). Cette collaboration s’inscrit dans le prolongement du partenariat initié entre L’Oréal France et TerraCycle en juillet 2020, qui a déjà permis le déploiement de plus de 600 points de collecte sur le territoire français (voir carte interactive ici).

 

Sans attendre l’extension des consignes de tri prévue en 2022, qui permettra de trier de façon homogène 100 % des emballages sur tout le territoire français, L’Oréal France & Carrefour s’engagent avec TerraCycle, spécialisée dans le traitement des déchets difficiles à recycler, pour traiter les emballages qui ne bénéficient pas encore de filières de recyclage en France, et leur donner ainsi une seconde vie.  

Ce programme concerne les emballages de toutes les marques cosmétiques présentes sur le marché français. Les consommateurs collectent ainsi les produits de maquillage (mascaras, tubes de rouges à lèvres, palettes de fards à paupières, eyeliners, etc.), les pots en plastique, les tubes souples en plastique, les déodorants en stick et déodorants compressés en plastique, les emballages en plastique souple de lingettes visage et corps et les poches en plastique souple des recharges pour les envoyer gratuitement à TerraCycle afin qu’ils soient recyclés.

 

À leur réception, les emballages seront triés puis stockés le temps de rassembler la quantité de produits nécessaire pour lancer le processus de recyclage. Une fois cette quantité atteinte, les emballages seront broyés puis transformés en granulés de plastique. Ces derniers pourront être utilisés par des industriels pour fabriquer de nouveaux objets en plastique recyclé, tels que des bancs et autres mobiliers extérieurs, par exemple. Cette initiative permet de faire entrer les emballages collectés dans la boucle vertueuse de l’économie circulaire.