Format Hero pour le com-min (2)

Stop au sexisme en entreprise

Le collectif #StOpE se dote d’un outil de mesure.

Engagé dans la lutte contre toutes les formes de discriminations et afin de permettre toujours plus d’inclusion dans le monde du travail, le Groupe L’Oréal a participé en France à une enquête sur le sexisme au travail.

Cette étude - qui mesure les perceptions et de l’impact générés par le sexisme – s’inscrit concrètement dans les engagements pris par le Groupe lors de la signature en 2018 de #StOpE au sexisme dit ordinaire en entreprise, initiative dont L’Oréal est membre fondateur aux côtés de EY et Accor Hôtels.

L’initiative #StOpE au sexisme regroupe aujourd’hui 114 organisations qui s’engagent à mettre en place des actions selon 8 points afin de lutter rapidement et efficacement contre le sexisme ordinaire : Retrouvez le livret ICI

Le 8e point est de se doter d’outils afin de : « mesurer et mettre en place des indicateurs de suivi pour adapter la politique de lutte contre le sexisme dit ordinaire ». C’est dans ce cadre, que L’Oréal et 16 autres organisations membres de #StOpE, sous l’égide de Brigitte Grésy, Présidente du HCE, ont choisi de s’allier à BVA pour mettre en place un baromètre destiné à évaluer l’état du sexisme au travail et à en mesurer les perceptions et l’impact généré. L’objectif est d’avoir des données claires et chiffrées sur le sexisme dans nos entreprises, mais aussi des pistes et leviers d’actions afin de s’améliorer et de combattre le sexisme dit ordinaire au travail.

Ce baromètre révèle que plus de 8 femmes sur 10 considèrent être régulièrement confrontées à des attitudes ou des décisions sexistes dans le monde du travail. Cela est également ressenti pour 65% des hommes. Le sexisme ordinaire revêt des formes diverses : incivilités en réunion, remarques ou « blagues » récurrentes, remise en cause des compétences professionnelles ou managériales ou encore discriminations professionnelles. Les conséquences sont multiples : 95% des femmes et 90% des hommes affirment que les manifestations sexistes engendrent une baisse de confiance en soi et même une déstabilisation de la personne pour 94% des femmes et 90% des hommes. Le sexisme dit ordinaire, latent et parfois insidieux, est une véritable source de souffrance au travail et un obstacle au parcours professionnel. On constate bien souvent que les stéréotypes exprimés à travers les remarques sexistes sont à la racine des inégalités entre les femmes et les hommes. C’est pourquoi il est nécessaire d’agir et de s’améliorer à la lumière des résultats de ce baromètre.

En 2020 en France, les actions de L’Oréal au sein de l’initiative #StOpE ont majoritairement portées sur la formation afin de donner à tous les collaborateurs un même socle de connaissances sur le sexisme ordinaire. Nous avons ainsi publié en interne un guide et un e-learning sur le sujet en septembre 2020 dans le but de prévenir et de donner à tous les outils et méthodes pour lutter contre le sexisme ordinaire en entreprise. Le guide a aujourd’hui été téléchargé plus de 700 fois et plus de 1500 collaborateurs ont suivi le e-learning. Les deux outils ont été déployés à l’international à l’occasion du 8 mars, Journée Internationale pour les Droits des Femmes.