Industrie 4.0 chez L’Oréal : la beauté prend de la vitesse

Le digital accélère notre rapport au monde, et modifie les attentes de nos consommateurs. Pour performer dans cette ère de la « fast beauty », nous réinventons sans cesse notre manière de fonctionner et notre chaîne de production. Tour d’horizon des innovations pensées au service de nos clients.


Les nouvelles règles du jeu

« Nos consommateurs ont plus évolué lors des trois dernières années que pendant les 30 précédentes. » expliquait Stéphane Lannuzel, Directeur du management du projet de transformation Beauty Tech, à l’occasion du salon Vivatech en mai dernier. Une déclaration en écho au constat de Cristina Monnoyeur, Directrice de la Transformation digitale des Opérations : « Ils sont beaucoup plus soucieux de l'environnement, veulent plus de transparence, et souhaitent avoir accès à tout, tout le temps et partout ». Conscients de ces évolutions, nous avons décidé de miser sur l’industrie 4.0. Une industrie qui rassemble toutes les nouvelles technologies industrielles en matière de développement de produit, de fabrication, et d’organisation de nos lignes de production.

L’objectif : être plus agile, plus performant, et avancer toujours plus vite, notamment pour réduire le délai de mise sur le marché de nos produits.

Au sein de nos centres de packaging, nous avons d’ores et déjà opté pour l’impression 3D et la réalité virtuelle avec Anne Debauge, Responsable Métier Packaging & Développement / Opération 4.0. Ces technologies innovantes nous permettent de modéliser rapidement les futurs produits en internalisant la fabrication des prototypes et de certains outillages indispensables à la production. Longtemps considéré comme l’une des phases les plus longues, le prototypage rapide ne demande aujourd’hui que 24h. Ainsi, 14 000 prototypes ont été réalisés en 2018 grâce à ce procédé !

Une seule devise : l’agilité

Industry 4.0 at L'Oréal

Passer d’une production de grande série à une production exclusive et jouer sur les formats, sur la teinte ou sur l’étiquetage du produit impose flexibilité et agilité. Dans cette optique, nos outils de production ont été digitalisés. L’usine de Lassigny, fer de lance de l’industrie 4.0 L’Oréal, confirme l’orientation que nous avons prise : technologies de pointe, intelligence artificielle et outils digitaux. Ainsi, capteurs intelligents, tablettes tactiles ou encore cobots (robots collaboratifs) permettent d’assister et de faciliter le travail des opérateurs qui œuvrent au quotidien sur nos sites.

En parallèle, nous développons de plus en plus de produits connectés. Ils nous permettent d’assurer une meilleure traçabilité des articles et d’offrir plus de transparence à nos consommateurs. Grâce à la technologie RFID, nous voulons fluidifier au maximum le parcours client et l’expérience en magasin. La puce RFID est une solution que l’on retrouve déjà en boutique sur les produits NYX.

L’art du sur-mesure

Dans cette optique, et pour répondre aux exigences toujours plus précises de nos clients, nous développons de plus en plus la personnalisation des produits. Certains points de vente proposent ainsi de faire graver un message sur un parfum ou de participer à la création ad hoc d'un fond de teint pour satisfaire ce besoin grandissant de « co-création ». Grâce à My Little Factory, notre usine du futur présentée à Vivatech, nous souhaitons ainsi pouvoir proposer la personnalisation à grande échelle.

Cette transformation digitale engage notre groupe sur la voie de l’excellence. Une approche disruptive, agile et innovante, au service du consommateur.

Pour en savoir plus sur l’industrie 4.0 chez L’Oréal

Découvrez notre dossier spécial « Opérations », et consultez notre article « Comment l’industrie de la beauté se transforme grâce à l’innovation technologique ».