Lancement du Consortium EcoBeautyScore

36 acteurs du secteur de la beauté se réunissent au sein d’une initiative unique pour permettre des choix de consommation plus durables.

36 entreprises du secteur de la cosmétique, ainsi que des associations professionnelles, ont uni leurs forces et lancent le Consortium EcoBeautyScore. Ce Consortium a pour objectif de développer une méthode d’évaluation et un système de notation de l'impact environnemental des produits pour l’ensemble du secteur.

LOREAL0283653BD

 

L’Oréal est un membre fondateur du Consortium et participe activement à ses travaux. Donner aux consommateurs les moyens d’une consommation plus durable est au cœur du programme de développement durable du Groupe – L’Oréal pour le Futur (L4TF) – qui a d’ores et déjà accompli des étapes importantes en la matière avec le lancement de son système de notation pionnier en 2020. Le Groupe alimentera le travail du Consortium avec son expérience et les retours des consommateurs.

Réunissant des entreprises de toutes tailles ainsi que des associations professionnelles provenant de quatre continents, le Consortium EcoBeautyScore se veut universel et inclusif. Il demeure ouvert à l’adhésion d’autres entreprises et associations.

Les 36 membres actuels sont les suivants : Amorepacific, Babor, Beiersdorf, Colgate-Palmolive, Cosmébio, COSMED, Cosmetic Valley, Cosmetics Europe, cosnova, Coty, The Estée Lauder Companies, Eugène Perma, FEBEA, The Fragrance Creators Association, Henkel, IKW Beauty Care, The International Fragrance Association, Johnson & Johnson Consumer Inc., JUST International AG, Kao, L’Oréal Groupe, LVMH, Nafigate, NAOS, Natrue, Natura &Co, NOHBA, Oriflame, P&G, Paragon Nordic, Puig, PZ Cussons, Shiseido, Sisley, STANPA, Unilever.

L’objectif du Consortium : permettre aux consommateurs de faire des choix plus durables à travers une méthode d’évaluation et un système de notation de l’impact environnemental des produits


Le Consortium EcoBeautyScore travaille sur un système d’évaluation et de notation de l'impact environnemental des produits cosmétiques à l’échelle du secteur de la beauté. L’approche se veut globale et vise à fournir aux consommateurs des informations claires, transparentes et comparables sur l’impact environnemental des produits. De plus, elle s’appuie sur une méthodologie commune fondée sur des données scientifiques. Cela permettra de répondre à l’exigence grandissante des consommateurs en matière de transparence sur l’impact environnemental des produits cosmétiques (formules, emballages et phase d’usage).