hero VR

Flowerbomb de Viktor&Rolf : l’impression 3D pour créer l’exceptionnel

L’artisanat augmenté grâce à la tech pour le parfum Édition Haute Couture

Mélange de sensorialité et d’émotions, d’expérience et de passion, le parfum par L’Oréal associe désormais un savoir-faire artisanal unique aux technologies de pointe, comme l’impression 3D. Démonstration des possibilités de l’artisanat augmenté par la technologie avec l’édition Haute Couture du parfum Flowerbomb de Viktor&Rolf.

Quoi de mieux, pour célébrer l’emblématique parfum Flowerbomb du duo d’avant-garde Viktor&Rolf, que d’imaginer un flacon unique, alliant technologie et savoir-faire artisanal ? Pour parvenir à créer un écrin aussi précieux qu’élaboré, la marque a décidé de faire appel à une technologie directement venue de l’industrie : l’impression 3D, également appelée fabrication additive.

 

L’impression 3D : du prototype au flacon

 

Technique de fabrication d’objets en volume par ajouts successifs de couches de matière – résine, métal ou même verre –, l’impression 3D a depuis quelques années trouvé sa place dans les processus industriels et en particulier à l’étape du prototypage. Des composants ou des packagings complets dessinés grâce à des logiciels de conception peuvent ainsi être rapidement imprimés pour être testés et améliorés.

Entre les mains de nos équipes, cette technologie accélère la mise sur le marché de nouveaux produits pour répondre aux attentes des consommateurs. Notre objectif : diviser par deux le temps de développement de nos produits. « Depuis 2018, dans le cadre de notre transformation digitale, nous utilisons la fabrication additive pour prototyper nos packagings en interne. Cette décision a permis de réduire le délai entre la conception et le prototype de plusieurs jours à environ 12 heures". », explique Cristina Monnoyeur, responsable mondiale de la transformation digital des Opérations. 

En 2020, 100% de nos centres de conception sont maintenant équipés d’imprimantes 3D, ainsi que 23 de nos 40 usines.
L’impression 3D ayant fait ses preuves en matière de prototypes, il était temps de passer à l’étape suivante : celle de la production de packagings.

Une étape désormais franchie : l’impression 3D repousse les frontières de l’artisanat pour créer des pièces d’une précision, d’une finesse et d’une complexité difficilement accessibles à l’homme. Elle permet d’imaginer de nouvelles formes, de nouveaux contenants et packagings, pour mettre l’innovation et la création au service de nos produits.

Three images 1 VR
Three images VR 2
Three images VR 3
Bouquet flacon

Bouquet de fleurs enlacées d’or rose


Désormais, c’est l’édition Haute Couture de Flowerbomb qui se dote d’un flacon unique.

Pour cette série, un bouquet de fleurs entrelacées de ronces d’or rose a été imaginé. Des fleurs, présentées dans tous leurs détails, pétales et pistils compris, qui font écho à la composition de « jus » de Flowerbomb.

« Nous avons conçu ce parfum en poussant les fleurs à leurs limites, en étudiant chaque facette d'un bouquet », explique Olivier Polge, l'un des trois parfumeurs à l'origine du parfum, avec Carlos Benaïm et Domitille Bertier.

« L'idée principale était de composer un 1 000 fleurs de freesia, rose, jasmin et autres », ajoutent Benaïm et Bertier.

horizontal citation parfumeurs

« Flowerbomb est un tourbillon de pétales, un vertige pour les sens. »

Carlos Benaïm et Domitille Bertier,
Parfumeurs

Luxe et agilité

 

La création de ce flacon unique et innovant est aussi un hommage au duo créatif Viktor & Rolf qui propose depuis 1993 un luxe et une mode d’avant-garde, et qui cultive la perfection. Un esprit pionnier et de perfection qui se retrouve dans l’habillage technologique, artisanal et poétique de l’édition Haute Couture de Flowerbomb.
La fabrication additive a permis de créer ce bouquet unique aux courbes complexes. Les composants imprimés sont ensuite polis et assemblés à la main. Le résultat est plongé dans un bain d’or rose, une étape qui emprunte à la fois à la bijouterie, pour la technique de galvanisation, et à l’industrie électronique par l’encre métallique d’or rose utilisée.

Créé en seulement quinze exemplaires, cet écrin bijou est une parfaite illustration de ce que peut produire l’artisanat augmenté : repousser les limites de l’innovation pour proposer des produits uniques.

Une prouesse qui ouvre la voie à la création de flacons et de packagings innovants, destinés à apporter un surcroit de luxe à certains de nos produits d’exception. Mais c’est aussi une avancée technologique qui laisse entrevoir une transformation de nos modes de fabrication, toujours plus agiles, pour s’adapter presque en temps réel à la demande de nos consommateurs.